article

José Théodore pointe du doigt 3 joueurs chez le Canadien!

Êtes-vous d'accord avec lui?

Partager sur Facebook

Qui est à blâmer pour les insuccès du Canadien jusqu'à présent? 

S'il est vrai que Marc Bergevin et Claude Julien ont une bonne partie des responsabilités quand vient le temps de mettre une équipe compétitive sur la patinoire, les joueurs doivent aussi prendre leur part de responsabilités et monter leur jeu d'un cran.

C'est du moins ce que croit José Théodore dans sa dernière chronique au Journal de Montréal. Pointant du doigt Carey Price, Max Pacioretty et Shea Weber, les trois leaders de l'équipe, l'ancien gardien vedette du Canadien mentionne qu'aucun d'entre eux ne semble vouloir brasser ses coéquipiers et provoquer quelque chose dans le vestiaire.

«La constance fait défaut et il est temps que quelqu’un se lève et brasse la cabane. Je n’ai pas encore entendu une seule déclaration-choc cette saison. Je veux voir des performances, mais dans les circonstances, j’aimerais voir un joueur défier ses coéquipiers. Les trois principaux leaders de cette équipe sont Price, Max Pacioretty et Shea Weber, des gars qui font leur petite affaire sans trop déranger et justement, c’est ce qui me dérange. Quand je pense aux meilleurs leaders avec qui j’ai joué, je pense à Joe Sakic, à Rob Blake ou Doug Gimour. Leurs coéquipiers se sentaient obligés envers eux d’une certaine façon. Ces gars-là étaient comme une extension de l’entraîneur et personne ne voulait les décevoir. Je ne sens pas ça envers Price, Pacioretty ou Weber, même si ce sont des joueurs respectés. C’est pour ça que j’aimerais en voir un se lever et défier ses coéquipiers publiquement. Peut-être qu’il se dit certaines choses dans le vestiaire, mais ça n’a pas le même impact que si c’est dit publiquement.»

Êtes-vous d'accord avec ses propos?